Accueil » ARTICLES » Quels vins méritent de vieillir ?

Quels vins méritent de vieillir ?

Après avoir vu ensemble les critères pour constituer une cave à vin idéale, nous pouvons aussi nous poser la question de “quels vins méritent de vieillir” ? Nous allons voir ensemble quels sont les critères qui peuvent vous informer du potentiel de garde du vin et comment gérer votre trésor 😉

Même si dans notre société la consommation devient de plus en plus immédiate et que nous sommes de moins en moins patients, certains cherchent tout de même à construire une cave à vin pour attendre l’apogée des plus jolies quilles. Que vous les fassiez vieillir vous-même en cave ou que vous achetiez des vieux millésimes pour ne pas devoir les attendre, il est important de connaitre les critères de vieillissement du vin.

tous les vins ne méritent pas de vieillir en cave
Tous les vins ne méritent pas de vieillir

Tous les vins ne méritent pas de vieillir

La première chose importante à savoir quant au potentiel de garde d’un vin est que tous les vins ne méritent pas de vieillir. Au sein d’un même vignoble, le vigneron élaborera des cuvées différentes, parfois avec des “prestiges” différents et donc des potentiels de garde différents. Il choisira ses cuvées en fonction du type de cépage, du terroir (c’est à dire le sol sur lequel est planté la parcelle), et il adaptera également la manière de vinifier ses vins. Il est important tant pour un vigneron que pour un caviste de proposer des vins différents, c’est à dire tant des vins à consommer rapidement que des vins de garde.

Un vin destiné à être bu rapidement ne gagnera rien à être maintenu en cave, voire même sera dégradé si vous l’oubliez trop longtemps avant de le boire. A l’inverse, un vin de garde ne sera généralement pas agréable à boire sur sa jeunesse (c’est à dire trop tôt), et il ne fera que s’améliorer avec le temps gardé en cave.

Les critères pour un vin à faire vieillir

Comme nous l’avons vu, les caractéristiques de vieillissement d’un vin dépendront tant du type de cépage, du terroir, du millésime, que des méthodes de vinifications. Les critères à observer pour faire vieillir un vin seront légèrement différents s’il s’agit d’un vin blanc ou d’un vin rouge.

Les vins rouges

Pour un vin rouge, les caractéristiques du vin à observer seront avant tout tournés sur :

  • L’acidité : un vin de garde aura beaucoup d’acidité au départ. En effet, l’acidité s’atténue avec le temps, donc pour ne pas en manquer à l’arrivée, il en faut beaucoup au départ.
  • Les tanins : Les vins qui ont le meilleur potentiel de garde contiennent généralement beaucoup de tanins. Cela participe également au fait qu’il vaut mieux éviter de les boire trop jeunes, parce que les tanins risqueraient alors d’être toujours astringents, ce qui n’est pas le plus agréable.
  • L’élevage : La méthode d’élevage est donc en lien avec le point précédent car souvenez-vous que les tanins peuvent provenir également du bois lors d’un élevage en barrique.

Les vins blancs

Les critères de conservation des vins blancs sont assez similaires aux vins rouges, avec un point différent :

  • L’acidité : C’est également vrai pour les vins blancs. Si les vins très acides méritent parfois d’être attendus en cave pour leur apporter de la rondeur, certains très grands vins à base de cépages peu acides doivent être bus dans leur jeunesse. C’est le cas par exemple d’un Condrieu, qui est un très grand vin du Rhône septentrional. Malgré le fait que ce soit un grand vin réputé (et assez cher 😉 ) il doit impérativement être bu dans les 5 ans maximum après la mise en bouteille. En effet, le Condrieu est élaboré à base de viognier qui est un cépage très aromatique mais très peu acide. Si vous le laissez trop longtemps en cave, vous risquerez malheureusement de le regretter car le vin sera très lourd par ce manque de fraicheur.
  • L’élevage : Les vins blancs peuvent aussi très bien être élevés en barrique et de ce fait auront également souvent un plus grand potentiel de garde
  • Le sucre : le taux de sucre du vin annonce sa capacité de conservation. En effet, le sucre est un excellent conservateur. Cela explique l’excellent potentiel de garde des vins moelleux et liquoreux. Ceux-ci seront en effet moins écœurant après quelques années.

L’évolution de la robe

Pour rappel, la robe du vin est sa couleur, son intensité et sa limpidité. La robe dépend d’une part du type de cépage, de la vinification mais aussi bien entendu de l’âge du vin. Nous avons déjà vu également que le millésime joue un rôle sur la couleur du vin. Au plus un millésime sera chaud, au plus la robe d’un vin blanc tirera sur le jaune paille, et celle d’un vin rouge sera d’autant plus profonde.

Il est intéressant de constater l’évolution de la robe d’un vin en fonction de son vieillissement. Prenez un Sauternes par exemple, qui est un vin moelleux qui vieillit admirablement bien. Si vous êtes sur un millésime jeune, vous aurez une robe qui tend vers le jaune or ou doré. Au plus le vin va évoluer en cave, au plus il va développer une robe ambrée.

C’est également le cas pour les vins rouges. Prenez par exemple une Syrah jeune et vous aurez une robe qui contient souvent des reflets violacés. Si maintenant vous la faites vieillir 15-20 ans en cave, vous obtiendrez une robe plutôt grenat voire rubis.

Comment savoir combien de temps garder un vin en cave ?

Si vous découvrez un vin, il est en effet difficile de connaître d’emblée son potentiel de garde. De plus, un vin va passer par différentes étapes dans sa vie : d’abord la jeunesse, ensuite la maturité, l’apogée puis le déclin. Pour savoir exactement quel est le meilleur moment pour les savourer, plusieurs possibilités s’offrent à vous dans ce cas :

  • Regarder sur l’étiquette : souvent le potentiel de garde est une indication qui apparait au dos de la bouteille. Si ce n’est pas le cas, vous trouverez cependant l’information concernant les méthodes d’élevage. S’il a été élevé en fût de chêne par exemple, le vin aura généralement une meilleure capacité au vieillissement qu’un élevage en cuve en inox.
  • Demander au caviste ou au vigneron : Si vous ne connaissez pas le vin que vous achetez, demandez à la personne qui vous le vend, et donc qui le connait 😉 Le potentiel de garde est un critère essentiel que le vendeur doit vous renseigner car nous avons vu ci-dessus que si nous buvons certains vins trop jeunes et d’autres trop tard, cela peut vous créer une mauvais expérience.
  • Mon argument favori : TESTEZ ! 😉 Vous auriez été étonnés si cela ne faisait pas partie de mes conseils, avouez-le ! Bien sûr, ma solution favorite est d’acheter par exemple 6 ou 12 bouteilles d’un même vin et de le déguster à différents moments de son évolution. Non seulement cela vous permettra de découvrir toutes ses étapes de vie, mais cela vous permettra également d’affiner vos goûts et vos impressions.

Comment reconnaître un vin qui est passé ?

Cette capacité ne sera pas évidente pour un néophyte… Pour estimer qu’un vin est passé, vous pouvez vous baser tant sur votre analyse visuelle, qu’olfactive ou gustative. En effet, un vin passé aura une robe que l’on décrit comme évoluée, mais surtout un manque de brillance et une texture terne, voire trouble. L’aspect trouble du vin n’est dans ce cas pas lié à un dépôt qui se peut se former dans le fond du verre, elle reste bien trouble.

Au niveau du nez et de la bouche, certains arômes peu agréables peuvent alors se développer. Vous retrouverez des arômes de sous-bois ou de gibier. A la bouche, le vin peut soit manquer de fraicheur par ce manque d’acidité ou alors manquer de texture par l’assouplissement complet des tanins.

Quelques conseils pour débuter votre cave à vins

Après vous être assurés que les conditions de conservation de votre cave étaient optimales, je vous donne ici quelques conseils pour bien choisir les vins à garder en cave.

  • Achetez des vins de qualités : Cela semble logique au vu des critères expliqués dans les points précédents. Mais il est important d’acheter des vins de qualités et destinés à la garde. De ce fait, le budget alloué à une bouteille de vin de garde peut être plus élevé au départ (en fonction du millésime). Privilégiez donc les AOP Alsace Grands Crus par exemple ou les appellations communales en Bourgogne, les Grands crus classés à Bordeaux ou Saint-Emilion Grand Cru.
  • Achetez des vins de durées de garde différentes : Si vous achetez en 2021 uniquement des vins avec un potentiel de garde de 10 ans, je vous souhaite dors et déjà une belle année 2031 :-p Non, sans rire ! Comme les bouteilles exceptionnelles ne sont généralement bues qu’à de belles occasions, calculez le nombre de belles quilles que vous en buvez par an et faites le compte 😉 Cela ne sert à rien d’avoir trop de bouteilles en cave, ce ne sera que de l’argent gâché si vous n’avez pas le temps de les boire.
  • En fonction de vos goûts, réfléchissez à la proportion de blancs et de rouge (on conseille généralement 80% de rouge et 20% de blanc mais c’est à vous de voir en fonction de vos préférences).

Vous pouvez aussi suivre des guides spécialisés pour constituer votre propre trésor.

J’espère que cet article aura répondu à certaines de vos interrogations. N’hésitez pas à me poser des questions en commentaire 😉

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;-)

8 commentaires sur “Quels vins méritent de vieillir ?”

  1. Carole Thiebault

    Je ne suis pas une spécialiste du vin et j’ai même du mal à l’apprécier. Les seuls qui ont eu mon approbations sont des vins super chers donc j’imagine des vieux vins !
    Promis je ne connaissais pas le prix avant de gouter !
    Du coup j’en bois rarement…

    Carole

  2. Merci pour cet article très complet, j’y vois plus clair pour conserver les vins. En général je pose la question au caviste en effet 😉

  3. Très chouette article, j’ai appris beaucoup ! Je ne savais pas par exemple que le vin se conservait mieux s’il avait été élevé au fût de chêne… Je lirai mieux les étiquettes dorénavant 🙂

  4. Merci pour ton article très intéressant. Etant dans le domaine de la cuisine, je viendrais m’inspirer régulièrement de tes articles pour accompagner un plat ou conseiller 😉.

    1. Merci Nathalie, avec plaisir ! C’est super de vouloir s’intéresser aux vins quand on travaille la cuisine, beaucoup n’y connaissent pas grand chose en effet 😉 Je ferai pareil évidemment !

Laisser un commentaire