Accueil » ARTICLES » A la découverte des vins du monde

A la découverte des vins du monde

Bien que lorsque l’on pense au vin on pense prioritairement aux vins européens, il est également intéressant de partir à la découverte des vins du monde. En effet, comme nous le verrons, la vigne pousse spontanément dans de nombreuses régions du monde, et du vin est également élaboré sur de nombreux territoires. Et même si vous connaissez certainement les vins australiens, états-uniens ou sud-africains, je suis sûre que vous découvrirez dans cet article des vins de régions plutôt surprenantes.

Personnellement, mon rêve avec ce blog c’est d’un jour faire le tour du monde des vignobles. Je suis super curieuse de partir à la découverte de cultures différentes, et comment la manière dont elles se traduisent dans le travail de la vigne et du vin.

L’histoire du vin est extrêmement riche, elle a traversé les frontières et les âges. Les premières traces de viticulture datent de 9000 ans avant J.-C et elle ne cesse de s’étendre et d’évoluer depuis.

la découverte des vins du monde
Partir à la découverte des vins du monde : mon rêve !

Culture de la vigne dans le monde

La superficie totale de plantation de vignes a connu une croissance constante jusque dans les années 80, où la superficie totale avoisinait les 10.213.000 ha. Depuis, nous connaissons le déclin de la culture de la vigne dans les pays habituellement producteurs (comme la France, l’Italie, l’Espagne) suite à la volonté de diversification des cultures. Cependant, les superficies continuent d’augmenter dans le “Nouveau Monde” c’est à dire en Australie, au Chili, en Nouvelle-Zélande… Actuellement, la superficie mondiale tourne autour des 7.500.000 hectares dont près de la moitié en Europe.

Les vins des Etats-Unis

Bien que la vigne était présente sur les terres américaines bien avant les colonisations, le processus de vinification a été apporté par les européens. En 1880 a été créé un centre de recherche sur les vins californiens. C’est aujourd’hui le Department of Viticulture and Enology de Davis qui a une grande renommée mondiale. Par la suite, non seulement les vignes ont été décimées par la crise du phylloxera comme en Europe, mais la prohibition a ensuite été imposée sur le pays entier. Le clergé a alors fait pression pour maintenir une production de vin de messe, ce qui a permis le maintien de viticulture.

Par la suite, les américains venus combattre en Europe lors de la Seconde Guerre Mondiale ont découvert les vins européens, avant les hommes d’affaires et les touristes. De là la demande en vins n’a fait qu’augmenter depuis.

Le centre de recherche de Davis lutte depuis les années 60 pour une viticulture raisonnée. Il prône une connaissance claire et précise des processus de fabrication du vin. Depuis 2009, un certains nombres de règles sont imposées pour un développement durable.

Le vignoble américain se situe principalement en Californie, pour 225.000 hectares sur les 400.000 de vigne sur le territoire américain. Elle bénéficie de conditions optimales pour la culture de la vigne. En effet, la présence de montagnes ainsi que de vallées très chaudes la journée et fraîches le soir offrent des qualités indéniables aux vins produits. Les autres Etats qui produisent du vin sont Washington, l’Etat de New-York, l’Oregon mais aussi le Maryland, le Texas, l’Ohio et bien d’autres (mais en minorité). Les américains boivent prioritairement leurs vins, ils importent assez peu. Leurs vins sont en revanche exportés à destination prioritaire du Royaume-Unis, du Canada ou du Japon.

Les cépages principaux proviennent d’Europe. En cépages blancs on retrouve le chardonnay, le sauvignon, le french-colombard, le chenin blanc, le sémillion… Pour les cépages rouges, on retrouve du cabernet sauvignon, du merlot, du zinfandel, du pinot noir, du barbera, du carignan, de la syrah, du grenache…

Avez-vous déjà remarqué que dans les séries américaines, lorsque les personnages boivent du vin, ils parlent de “chardonnay” ou de “cabernet” et non pas de terroir ? Cela montre que, un peu comme l’Alsace, les Etats-Unis communiquent à travers les cépages et non pas à travers le terroir.

Les vins du Canada

Bon, j’avoue, je parle surtout du Canada ici parce que c’est mon pays coup de cœur <3

Mais il faut dire que le Canada produit du vin, et un en particulier : le vin de glace ! Avez-vous déjà goûté ? Le vignoble canadien est tout petit, avec seulement 10.000 hectares de vigne. Par conséquent, les canadiens importent la majorité du vin qu’ils consomment, et principalement des vins français.

Le vignoble se situe principalement près des chutes du Niagara, dans l’Ontario. Mais il en existe aussi sur la côte pacifique avec les vins de Colombie-Britannique. Les principaux cépages sont le chardonnay, le riesling, le sauvignon pour les blancs et le cabernet sauvignon, le cabernet franc, le merlot… pour les vins rouges. Le vin de glace est élaboré à base de vidal hybride.

Qu’est-ce que le vin de glace ? C’est un vin dont les raisins sont récoltés lorsqu’ils sont gelés. Ils sont donc récoltés en décembre ou janvier, généralement pendant la nuit. Cela a pour conséquence de concentrer les sucres. Le vin de glace est donc sucré mais il contient toujours une belle acidité, avec des arômes exceptionnels. A consommer de préférence au dessert.

A la découverte des vins canadiens
Le Canada est réputé pour son vin de glace

Les vins du Chili

L’on ne pourrait pas partir à la découverte des vins du monde sans s’arrêter en Amérique du Sud et principalement au Chili.

Comme partout sur le continent américain, la vigne était bien présente au Chili avant l’arrivée des colons. C’est seulement vers le XVIe siècle que la viticulture s’est développée. Le Chili est le seul pays au monde à avoir été épargné par le phylloxera.

Les cépages européens ont été importés au milieu du XIXe siècle. Depuis lors, la renommée des vins chiliens n’est plus à faire. Il faut dire que le climat et la géologie du pays sont particulièrement propices à la culture de la vigne, même si l’étendue du pays offre une variété de climats importante. La majorité de la production des vins est envoyée à l’exportation. Certains vins sont même très prisés.

Les cépages blancs principaux sont le sauvignon, le muscat d’Alexandrie, le chardonnay et le sémillon. Le principal cépage rouge est la carménère et provient de Bordeaux. L’histoire dit que ce cépage est arrivée accidentellement au Chili, alors que les colons pensaient exporter du merlot. En plus de la carménère, sont également utilisés le cabernet sauvignon, le merlot, le carignan, le cinsault, le malbec ou encore le pinot noir. Le cépage local, le pais est encore utilisé mais dans une moindre mesure.

Les vins d’Argentine

C’est véritablement avec l’arrivée des colons italiens et espagnols début du XIXème siècle que le vignoble argentin s’est développé. Aujourd’hui, l’Argentine est le cinquième producteurs de vins au monde. Comme partout ailleurs, on privilégie de plus en plus la qualité à la quantité. L’Argentine n’importe quasiment pas de vins mais en exporte de plus en plus.

Le cépage blanc le plus utilisé est un cépage local : le torrontes. Ensuite vient le muscat d’Alexandrie, le sémillion, le chardonnay, le chenin et d’autres encore. Le cépage rouge le plus en vogue actuellement est le malbec. Les cépages cabernet sauvignon, merlot, syrah, pinot noir et autres sont également utilisés en Argentine.

Les vins d’Afrique du sud

Les colons hollandais ont vite compris que la terre sud-africaine était propice à la vigne. Elle a donc été introduite dès le XVIIème siècle. Les vins sud-africains ont bénéficié d’une renommé importante au XIXème siècle. La coopérative Kooperatieve Wijnbouwers Verening regroupe aujourd’hui 4000 producteurs et est très connue.

L’apartheid n’a pas joué en la faveur de l’exportation des vins sud-africains, mais actuellement ils occupent une place importante dans le marché international. Les vins sud-africains sont principalement exportés en Grande-Bretagne.

Ici aussi, c’est le cépage qui est mis en avant sur la bouteille. Pour les cépages blancs, on retrouve à nouveau du chenin, mais aussi du colombard (que l’on trouve très minoritairement à Bordeaux), du muscat, du chardonnay, du sauvignon, du sémillon… Pour les cépages rouges, ils utilisent principalement du pinotage (croisement entre pinot noir et cinsault), du cabernet sauvignon, du merlot, du shiraz (syrah), pinot noir…

Les vins d’Australie

On poursuit la découverte des vins du monde en partant carrément dans une autre partie du monde.

découverte des vins d'Australie
La découverte des vins du monde c’est aussi passer par l’Australie

Au XVIIème siècle sont arrivés les premiers pieds de vignes en Australie, de cépages français. L’objectif des immigrants étaient d’élaborer des vins à destination de l’Angleterre. Le père de la viticulture australienne est James Busby, qui a planté le vignoble dans l’Hunter Valley. De là s’est considérablement développé le vignoble australien. Aujourd’hui la vigne est présente dans tous les états d’Australie. L’histoire du vin australien a été bousculée par le phylloxera et à nouveau une diminution de la qualité. Cependant, des passionnés ont maintenu leurs principes et gardé espoir à juste titre. Aujourd’hui certaines grandes maisons de Champagne se sont installées sur place pour élaborer des vins effervescents.

Près de 30% des vins australiens sont exportés à l’heure actuelle. Et ce principalement au Royaume-Unis, aux Etats-Unis, Canada, Nouvelle-Zélande… Actuellement, la tendance est à la recherche de qualité et de mise à l’honneur du terroir.

Les cépages retrouvés en Australie sont les principaux importés : chardonnay, riesling, sémillon, sauvignon pour les blancs, shiraz (syrah), cabernet sauvignon, merlot, grenache, pinot noir pour les rouges.

Les vins de Nouvelle-Zélande

La renommée des vins néo-zélandais est assez récente mais augmente de manière exponentielle. Pour vous donner une idée, le vignoble ne dépassait pas les 200 hectares en début du XXème siècle, alors qu’il s’étend actuellement sur 35.000 hectares. Indépendamment de la taille du vignoble, la Nouvelle-Zélande accorde une attention toute particulière à la viticulture biologique. Depuis une dizaine d’année, une association de producteurs a même été créée pour soutenir la production de vins biologiques (l’Organic Winegrowers New Zealand).

Les cépages blancs sont majoritaires, avec une très grande proportion de chardonnay et sauvignon. Pour les rouges, c’est le pinot noir qui est le plus planté, même si le merlot se fait de plus en plus présent.

Les vins d’Asie

On ne pense pas spontanément à l’Asie quand on parle de vignobles étrangers. Généralement l’image des asiatiques est davantage associée aux riches collectionneurs de bouteilles d’exception. Et pourtant, saviez-vous que le vignoble chinois est plus étendu que le vignoble français ?

Dans la culture chinoise, le vin ne faisait pas référence spécifiquement à du vin issu de raisin, mais plutôt à du vin issu de riz. C’est dans les années 1970 que le vignoble chinois s’est développé grâce aux apports de technologies et de connaissances étrangères. On peut comprendre l’attrait des investisseurs, au vu du potentiel du marché chinois. Les cépages chinois sont principalement ceux importés d’Europe : cabernet sauvignon, cabernet franc, merlot, muscat, riesling…

Mais il n’y a pas que la Chine qui fait du vin. Vous pouvez également en retrouver au Japon, qui détient un vignoble de 18.000 hectares. Même si les conditions climatiques sont peu propices à la culture de la vigne, les japonais s’intéressent de plus en plus à l’élaboration du vin. De plus, le discours prôné de boire un verre de vin rouge pour maintenir une bonne santé a eu beaucoup d’impact sur les japonais. Ils consomment donc davantage de vins qu’auparavant.

La découverte des vins du monde et d’Asie en particulier nous amène également dans des terres plus originales, comme la Thaïlande, le Vietnam ou encore l’Inde. Même si cette dernière a plus d’attrait pour la bière, elle développe du vin et même des vins effervescents intéressants.

J’espère que cette découverte des vins du monde vous a plu autant qu’à moi. Dites-moi en commentaire si vous avez déjà eu l’occasion de goûter des vins du Nouveau-Monde ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;-)

Laisser un commentaire